Disponibilité

Soumis par drupadmin le mer 26/01/2022 - 20:35

Petit historique de ma dernière mission (DBA Mysql/MariaDB) qui devait se terminer le 31 mars 2020.
Cette mission de deux mois à l'origine avait été prolongée d'abord d'un mois puis deux fois de deux mois, et pour finir le client m'a rappelé début juillet 2020 pour encore 3 mois, je n'aurais donc de toutes façons pas été disponible avant mi-octobre, eh oui, j'avais prévu une petite semaine de repos fin septembre / début octobre en Bretagne.
Et, pendant ce court séjour en Bretagne, j'ai reçu une demande de prolongation jusqu'à fin décembre 2020. Donc, pas libre avant 2021 ... peut-être car le client a probablement des actions DBA de migration à mener sur 2021 : migration vers le dernière version de MariaDB par exemple, il lui reste encore des Mysql 5.5 sur du Centos 6.1 ou du Debian 8.3 ... des antiquités quoi.

Dernières nouvelles le contrat est prolongé jusqu'à fin juin 2021; et le mois de juin n'est pas encore fini que le client me demande une prolongation de 6 mois soit jusqu'à fin décembre 2021.
Le mois de novembre m'a apporté une demande de prolongation jusqu'au 30 juin 2022, Puis le mois de mai 2022 m'a apporté une demande de prolongation jusqu'à fin décembre 2022 ...
Sur 2021 les migrations sont terminées vers MariaDB 10.4, tous les systèmes (Intégration, pré-production et production) sont homogènes : Centos 7.9 et MariaDB 10.4.18. Les clusters maître/maître de pré-production et de production sont opérationnels sans un arrêt de production supérieur à quelques secondes, le temps de modifier les DNS et de redémarrer les applications clientes. Il est prévu prochainement, avant fin 2022, de passer en 10.4.25 après un problème en pré-production avec la 10.4.26.
MAriaDB étant stabilisé je me suis, un peu, intéressé à une base Sql Server qui contient des tables "énormes" dont une de plus de  1 milliard de rangs avec des données de suivi largement antérieures à 2010 ... quelques "raccourcissement" de délai de rétention à venir ...
Peut-être maintenant un peu de Postgresql pour changer ? 
En effet il reste plusieurs bases en Postgresql 9.1 installées en 2014 (heureusement sur du Centos 7.8 aujourd'hui) mais cela date vraiment.
Toutefois comme beaucoup d'extensions ont été installées la migration sera intéressante (difficile ?). Pour Postgis je n'ai pas trop de craintes car c'est un ensemble très mature et bien suivi, mais d'autres extensions qui ne sont probablement plus maintenues ou devenues incompatibles peuvent poser problème.
Là aussi j'ai trouvé quelques tables monstrueuses dont l'une de plus de 860 millions de rangs .... sur une machine dédiée à des applications temps-réel.
Je ne serais donc pas libre avant début 2023 ...
Au menu 2022 :

  • Migration Sqlserver d'un vieux 2008/R2 vers Azure, au passage il faut "un peu" purger les tables ... , migrer les données. Ensuite il restera à passer au "bon" niveau de compatibilité pour bénéficier des derniers progrès.
  • Migration Postgresql/Postgis pour mettre à jour de 9.1/1.5 vers 14/3.2, quelques amusements en prévision.


 

Pour me contacter :

Mon CV :